Moyen Âge

Balade au cœur d'un manuscrit et propos cavaliers

Les maîtres enlumineurs, virtuoses accomplis dans l'art de manier calames, plumes et pinceaux ne manquent jamais surprendre tous lecteurs, ceux de leurs temps comme ceux d'aujourd'hui. Petit détour en 1316 dans un manuscrit consacré tant à l'estoire du saint Graal qu'à l'estoire de Merlin.
Arthur et Merlin - folio 105 v°  #Terressens
Arthur et Merlin - folio 105 v°
Arthur et ses compagnons  - folio 111 v° (dans ce manuscrit, aucune illustration ne se rapporte à la célèbre table ronde) #Terressens
Arthur et ses compagnons - folio 111 v° (dans ce manuscrit, aucune illustration ne se rapporte à la célèbre table ronde)

Évoquer la quête du Graal et Merlin entraîne tout un chacun dans l'univers des chevaliers de la table ronde. Cette source inépuisable de littérature merveilleuse, quasi-mythologique, mêle adroitement Histoire aux contes et s'offre ainsi vertu d'immortalité.

Voilà pourquoi, depuis leur apparition au milieu du douzième siècle sous la plume du poète Wace, les compagnons du roi Arthur traversent aisément les siècles, aidés en cela par les moyens de diffusion de tous temps et les plus divers.

Concernant le Moyen Âge, en complément de la tradition orale, par essence volatile et aléatoire, le support idéal, cependant réservé aux puissants qui ont les moyens, est le manuscrit. Moyens d'autant plus sollicités quand opèrent les enlumineurs dont celui qui illustre le présent manuscrit référencé BL Add MS 10292 (British Library - Additional - Manuscript n° 10292).

Qui s'intéresse aux chevaliers ne peut ignorer les conflits et guerres auxquels ils prennent parts et que l'enlumineur s'applique à décrire minutieusement, révélant ainsi un contexte particulièrement cruel qui n'épargne, ni hommes, ni montures.

folio 15 #Terressens
folio 15

Dans cette enluminure (folio 15), l'œil est d'abord attiré par un premier plan où un soldat à pied tranche net de sa hache, le bras portant écu d'un chevalier. Ils portent tous deux un heaume qui dissimule et protège leur visage, de même que celui des deux autres combattants qui, derrière eux, croisent le fer de leurs épées et se repoussent en même temps de leurs boucliers. Le contexte violent et dramatique est renforcé par les regards sidérés que leur adressent les autres belligérants, cependant pris également dans la folie furieuse d'une bataille où les chances de survie sont moindres si l'on n'est pas le premier à attaquer, tel cet homme qui, depuis la gauche, aide son compagnon en chargeant de sa lance, le bouclier ennemi.

L'enlumineur ne manque pas faire couler le sang et enfin sublimer l'horreur de la scène en la plaçant sur un tapis morbide de cadavres et de navrés tout aussi ensanglantés.

Il n'est d'évocation crédible d'un chevalier sans mettre à l'honneur celui à qui il doit son nom, à savoir le cheval ou destrier. L'enlumineur, en observateur averti, pour mieux le représenter, que ce soit lors de face à face courtois ou guerriers, ou en cortèges, processions et défilés, se place logiquement sur le côté.
Un chevalier en désarçonne un autre  - folio 70 r°
Un chevalier en désarçonne un autre - folio 70 r°
Malgré la défaite (« desconfiture ») et la tristesse qui se lit sur le visage du premier chevalier, les chevaux sont parfaitement alignés et restent dignes - folio 199 r° #Terressens
Malgré la défaite ("desconfiture") et la tristesse qui se lit sur le visage du premier chevalier, les chevaux sont parfaitement alignés et restent dignes - folio 199 r°

Arthur  affronte le géant Rion - folio 144 v°  #Terressens
Arthur affronte le géant Rion - folio 144 v°
... et si noie et si brise le col  - folio 89 r°  #Terressens
... et si noie et si brise le col - folio 89 r°

Cette position latérale permet également de reproduire des scènes que l'on pourrait qualifier de comique de situation si la victime de la chute n'en mourait pas, puisque selon le commentaire qui précède l'image, elle se brise le cou et se noie.

À noter la parfaite maîtrise de l'enlumineur pour illustrer la transparence des eaux.

Le dessin devient plus aléatoire voire hilarant quand l'enlumineur se risque à tenter une vue de face ou de dos, démontrant qu'il n'a pas forcément assimilé sous un tel angle de vue, la morphologie de l'animal, lequel, selon son regard semble peu fier, voire déprimé.

Les chevaux n'apprécient guère d'avoir quitté la terre ferme lors du retour d'Arthur en Bretagne - folio 165 v° #Terressens
Les chevaux n'apprécient guère d'avoir quitté la terre ferme lors du retour d'Arthur en Bretagne - folio 165 v°
La représentation de face n'est pas sans danger pour qui combat. Il convient donc de se méfier avant... de prêter le flanc ! - folio 213 r° #Terressens
La représentation de face n'est pas sans danger pour qui combat.
Il convient donc de se méfier avant... de prêter le flanc ! - folio 213 r°
Pour conclure cette balade nonchalante et redonner toute fierté méritée aux chevaux, rappelons à leur endroit, une citation du dix-huitième siècle, attribuée à Georges-Louis Leclerc, plus connu sous le nom de Buffon :

« La plus noble conquête que l'homme ait jamais faite est celle de ce fier et fougueux animal, qui partage avec lui les fatigues de la guerre et la gloire des combats. »

Boutique #Terressens

Casques, heaumes et pièces d'armure médiévalea

Chemise, gambison, cotte de maille, tabard ou cape...
Calot, cervelière, heaume ou casque...
Épée à une main ou à deux mains...
Bouclier ou dague...
Finalement, est-ce l’équipement qui fait le chevalier ou est-ce le chevalier qui donne vie à son équipement ?
Même si au fil du temps les métaux ont évolué, même si les formes se sont modifiées, le symbole n'a jamais changé : préserver son combattant, combattre l'ennemi, appartenir à un clan ou une communauté mais surtout afficher haut et fort son identité !
Inventez-vous ou ré-inventez-vous si besoin, mais n'oubliez pas qui vous êtes.

Restons en contact

Nous éditons une lettre d'information mensuelle. Celle-ci regroupe des informations sur les nouveautés, les approvisionnements... mais également des informations sur l'histoire et l'archéologie. Informative et culturelle avant d'être commerciale, la lettre d'information #Terressens s'adresse à tous les passionnés des thèmes que nous abordons avec notre sélection d'objets de collection. Vous pouvez vous désabonner à tout instant en cliquant sur ce lien.
Merci pour votre inscription.

A bientôt.
#Terressens | Histoire & Patrimoine 2.0
Create awesome websites!
Adresse

Studio #Terressens
7, avenue du Mas rouge
34670 Baillargues - France

Contacts

E-mail : studio@terressens.com
Téléphone : 04 67 54 26 71