Samouraïs & Katanas

Samouraï

Apparu pour la première fois dans les textes au Xᵉ siècle, le mot « samouraï » () vient de saburau (侍う) qui signifie « celui qui sert » en vieux japonais. Il est à rapprocher, et parfois même confondu avec le terme « bushi » (武士), plus ancien et qui désigne les guerriers.
Armure de samouraï portée lors d'une reconstitution historique avec les deux sabres : katana et wakizashi
Armure de samouraï portée lors d'une reconstitution historique avec les deux sabres
Samouraï en kimono portant le katana au cœur d'une forêt de bambous
Samouraï en kimono portant le katana au cœur d'une forêt de bambous

En 1615, s'achève l'ère des bushis avec la destruction du château d'Osaka. Celle des samouraïs prend naissance. Des guerriers en armes, toujours disponibles pour se battre, vont naître les fonctionnaires du temps de paix, faisant respecter l'ordre figé du shogunat Tokugawa (徳川幕府, de 1603 à 1867).

Délaissant l'armure (yoroi, 鎧) pour le kimono, les samouraïs vont cependant conserver le port de deux sabres¹, symboles de leur autorité et de leur caste. Abandonnant leurs chevaux, ils abandonnent le tachi (太刀) au profit du katana (刀). Le tachi est un sabre de cavalerie, porté avec le tranchant vers le bas pour une sortie facile en étant à cheval. Le katana et son « petit frère » le wakizashi sont portés avec le tranchant dirigé vers le haut. Cette position facilite le dégainer, sortie du fourreau (鞘 saya) en étant à pieds. Les arts martiaux modernes comme le iaïdō (居合道 l’art de dégainer le sabre) battōdō (抜刀術 l’art de la coupe au sabre) perpétuent la pratique du sabre japonais.

ARTE | Invitation au voyage

Au Japon, un Français chez les samouraïs

À Osaka, le château fortifié et son musée offrent l’occasion aux visiteurs de replonger dans l’époque des samouraïs. Des figures emblématiques toujours très présentes dans la culture japonaise qui, au XIXᵉ siècle, vont aussi fasciner un Français.
🎬 Voir le reportage

Peu à peu, les samouraïs attachés aux daimyōs (大名), leurs seigneurs, vont recevoir une pension régulière en remplacement de terres en récompense de leurs services. Leur principale fonction sera le maintien de l'ordre. Probablement gagnés par la nostalgie des anciens exploits guerriers et par l'ennui du temps de paix, les samouraïs vont développer une dimension mystique autour de leur caste. Deux livres, le Bushidō (武士道, « la voie du guerrier ») et le Hagakure (葉隠, « à l'ombre des feuilles » ou « caché dans le feuillage ») leur serviront de code moral. Leur principal symbole devient alors celui de la fleur de cerisier, le Sakura² (桜).
Pratiquant d'art martial utilisant un katana et un wakizashi
Pratiquant d'art martial utilisant un katana et un wakizashi

L'arrivée des « navires noirs »³ du Commodore américain Perry en 1853 va sonner la fin de leur existence dans un dernier embrasement meurtrier. Partisans du Shogun ou de l'Empereur Meiji, les samouraïs vont s'affronter au cours de derniers combats, de façon très inégale. La victoire des clans de Satsuma, Tosa et Chôshû favorables à l'Empereur, vont amener le Japon à se moderniser rapidement pour rattraper les pays occidentaux.

En 1876, l’interdiction du port des sabres frappe les samouraïs. Deux ans plus tard, la conscription nationale leur enleva tous leurs privilèges de caste, les faisant ainsi disparaître.

Ils continuèrent toutefois à influencer la société japonaise. Durant la révolution Meiji (1868 - 1912), ce sont les anciens samouraïs qui formeront l'élite du nouveau Japon, les premiers chefs d'entreprises et les cadres de la nouvelle administration Impériale, civile et militaire. Ce sont eux qui assureront la transformation rapide de la société japonaise vers l'occidentalisation que l’on connait aujourd’hui.

Casque de samouraï (兜 kabuto) faisant partie d'une armure japonaise composite (XVIᵉ-XVIIIᵉ siècles), British Museum, Londres | Photographie : Philippe Contal, 2009
Casque de samouraï (兜 kabuto)
Élémént d'une armure japonaise composite (XVIᵉ-XVIIIᵉ siècles)
British Museum, Londres | Photographie : Philippe Contal, 2009

La disparition des guerriers japonais s’accompagne également d’une véritable diffusion des valeurs du Bushidō⁴ dans l'ensemble de la culture japonaise. Les valeurs d'effort, de fidélité et de ténacité vont peu à peu être reprises par les entreprises nippones, pour l'éducation des enfants ainsi que dans la pratique des arts martiaux.

Comme l’Europe a idéalisé les chevaliers médiévaux, le Japon moderne véhicule est exporte une vision magnifiée de ces combattants aux armures souples, portant des épées et sabres dont la vocation première est de protéger et de servir. De nombreuses reconstitutions historiques se déroulent chaque année, en Occident comme au Pays du Soleil levant, faisant revivre, parfois avec plus d’imaginaire que d’histoire, ces chevaliers d’autrefois.

Philippe Contal
Studio #Terressens

¹ Le daishō (大小) est constitué du sabre long ou katana (刀) et du sabre court ou wakizashi (脇差)
² La fleur de cerisier est l’emblème des samouraïs, dont la vie était « aussi éphémère que la floraison des cerisiers ». Cette fleur ne vit guère plus d’une semaine. Sa chute à l’apogée de sa beauté symbolise l’homme au sommet de son évolution se détachant du monde. Ce symbole de la fragilité de la vie représente également la joie de la floraison et de la renaissance.
³ Les navires noirs ou vaisseaux noirs sont le nom donné par les Japonais aux navires aux bateaux à vapeur américains du XIXᵉ siècle.
⁴ « Les 7 vertus du Bushidō » (義 勇 仁 礼 誠 名誉 忠義), respectivement : la droiture, le courage, la bienveillance, la politesse, la sincérité, l'honneur et la loyauté.

Samouraïs en partance pour un combat à cheval (peinture gouache)
Samouraïs en partance pour un combat à cheval (peinture gouache)

Boutique #Terressens...

Samouraïs & Katanas

Les samouraïs (侍) sont au cœur l'histoire du Japon. Pendant près de sept siècles (1185 - 1867), ils en dominèrent la société. De tous leurs attributs, ces guerriers chérissaient par-dessus tout leurs deux sabres : le katana (刀) et le wakizashi (脇差). Ensembles, ils forment un daishō (大小). Pour les spécialistes et passionnés, le katana est l'arme la plus tranchante qui ait jamais existé.

Les fonctions des samouraïs ont évolué dans le temps, passant de guerriers alternatifs à un système de conscription inefficace à une véritable strate dominante de la société japonaise. Leurs habillements, protections et armes se sont modifiées, s'adaptant de la situation de cavalier portant une armure au mode sédentaire en kimono.

Restons en contact

Nous éditons une lettre d'information mensuelle. Celle-ci regroupe des informations sur les nouveautés, les approvisionnements... mais également des informations sur l'histoire et l'archéologie. Informative et culturelle avant d'être commerciale, la lettre d'information #Terressens s'adresse à tous les passionnés des thèmes que nous abordons avec notre sélection d'objets de collection. Vous pouvez vous désabonner à tout instant en cliquant sur ce lien.
Merci pour votre inscription.

A bientôt.

Forum

FACEBOOK COMMENTS WILL BE SHOWN ONLY WHEN YOUR SITE IS ONLINE

#Terressens | Histoire & Patrimoine 2.0
Create awesome websites!
Adresse

Studio #Terressens
7, avenue du Mas rouge
34670 Baillargues - France

Contacts

E-mail : studio@terressens.com
Téléphone : 04 67 54 26 71