Technique & Métier

Haubergier, fabriquant de hauberts et de cottes de mailles

Au treizième siècle, en 1268, sous le règne de Louis IX, le prévôt de Paris, Étienne Boileau (1200-1270), rédige le « Livre des métiers », un registre qui précise les statuts et les obligations de nombre professions présentes en la ville.
Un maître haubergier émet son avis.
Haubergier, fabriquant de hauberts et de cottes de mailles | Technique et métier | #Terressens ©photoHB
©photoHB
Enluminure du manuscrit Amb. 317b (Mendel 1) Stadtbibliothek Nürnberg (1484)
Enluminure du manuscrit Amb. 317b (Mendel 1)
Stadtbibliothek Nürnberg (1484)

« Chers confrères qui, comme moi, œuvrez à façonner le métal, je ne peux que partager une mienne bonne nouvelle et le cas échéant vous inciter, que dis-je, vous inviter, à rejoindre ma corporation* ou d'autres d'égaux bons profits.

* Selon un registre appelé "rôle", Paris comptait quatre maîtres hauberguiers en 1292

Nous devons au nouveau prévôt de Paris où j'officie, le bien-nommé, Étienne Boileau, la rédaction d'un livre des métiers qui apporte enfin toutes règles utiles aux diverses professions et spécialités qui sont nôtres, dont celle que je revendique et mets au service des chevaliers pour assurer leur protection lors des combats, celle de haubergier, lequel doit son nom aux hauberts et aux cottes de mailles qui sortent de son atelier.

Ce précieux registre va enfin mettre hors la cité, les abuseurs et sujets de mauvais commerce qui déshonorent toutes confréries dont la nôtre.

Voici ce qu'il en est concernant les haubergiers, dont je suis et selon la compréhension que j'ai cru bon en avoir. Je me suis autorisé à ajouter quelques remarques que j'espère du meilleur sens.

Extrait du Livre des métiers concernant les haubergiers  - FR 29064 (XIVᵉ siècle)
Extrait du Livre des métiers concernant les haubergiers
FR 29064 (XIVᵉ siècle)

Accès au métier


1/ Le métier n'est pas assujetti à quelque prébende à verser au roi, à la seule condition toutefois que cil qui se dit heaubergier en sache le métier.

NB Les maîtres heaumiers, qui forgent les heaumes n'ont pas cette chance. Ils doivent acheter leur métier au roi.

Règlement du travail


2/ Quiconque est haubergier peut avoir autant d'apprentis qu'il souhaite et ouvrir toute la nuit si le métier le requiert.

NB Les commandes des chevaliers et autres porteurs de nos cottes n'attendent pas !

3/ L'haubergier peut utiliser toute matière qui bon lui semble, même si icelle provient d'autres pays.

NB Il est de fait des pays dont les minerais sont de meilleures factures et desquels extrait-on les métaux les plus purs.

4/ L'haubergier peut exposer lors des foires.
NB Que des chevaliers et gens d'armes de toutes fonctions ai-je ainsi rencontrés et qui ont pris commandes !

Impôts

5/ L'haubergier n'a d'impôts et taxes à payer sur les hauberts qu'il vend ou achète, y compris sur les foires et marchés.

NB Les chevaliers ont ainsi moins à bourse desserrer pour quérir cet élément de leur équipement. Cette exemption dont ne bénéficient pas tous les armuriers pour d'autres pièces est pour moi la réponse au caractère indispensable des hauberts et cottes et les récompense et reconnaissance de la perfection de nos fabrications.

Guet

6/ Le haubergier n'a point à faire le guet car il doit être toujours disponible pour servir les chevaliers, les écuyers et les sergents, et équiper les châteaux.

NB Là encore, les hauberts sont si indispensables qu'il convient de disposer de tout notre temps afin de satisfaire au plus vite - sans amoindrir la qualité du travail - le moindre des commanditaires.
Enluminure du manuscrit Amb. 279,2 (Landauer 1) Stadtbibliothek Nürnberg (ca1540)
Enluminure du manuscrit Amb. 279,2 (Landauer 1)
Stadtbibliothek Nürnberg (ca1540)

J'espère qu'enfin par la bonne mesure de notre prévôt et sous la bienveillante protection de saint Georges, nous n'aurons plus à craindre la concurrence de vils marchands qui ne savent que vendre des hauberts sans en distinguer la réelle nature, de fer ou d'acier, et pis encore sans en assurer la moindre réparation. »

Le métier et la corporation des haubergiers de Paris subsistent jusqu'à la Renaissance. Le premier vrai règlement les concernant, contenu dans le « Livre des métiers » d'Étienne Boileau, est repris et adapté à plusieurs reprises, dont la plus récente en 1571.

Mailles aboutées ou rivetées ?

Actuellement, il existe essentiellement deux types de mailles utilisées pour la confection des cottes de mailles, haubert, camail...

Cotte de mailles médiévale aboutée

Cotte de mailles médiévale aboutée

Cotte de mailles médiévale rivetée

Cotte de mailles médiévale rivetée

La taille de la maille, le diamètre de l'anneau, la section du fil, le matériau utilisé ainsi que ces deux variantes (aboutées ou rivetées) influencent le prix et la qualité de la protection. La maille aboutée est plus facile à fabriquer. Elle est constituée d’anneaux non-joints qui sont resserrés pour constituer la forme annulaire. A l'inverse, chaque maille rivetée est fermée à l’aide d’un rivet. Le premier type est donc bien moins résistant à la torsion ou à l’écartement que le deuxième. Il existe des variantes associant les fabrications aboutées et rivetées. Des mailles pleines peuvent également constituer des ensembles très solides, associée à des mailles rivetées.

Les cottes les plus courantes sont assemblées en mode « quatre pour un » (un anneau en relie quatre autres). Des versions montées en « six pour un », par exemple, apportent également une plus grande solidité.

Les mailles les plus conformes à l'histoire sont plates et rivetées.

Boutique #Terressens

Collection de Casques, heaumes et pièces d'armure médiévale

Chemise, gambison, cotte de maille, haubert, tabard ou cape...
Calot, cervelière, heaume ou casque...
Épée à une main ou à deux mains...
Bouclier ou dague...
Finalement, est-ce l’équipement qui fait le chevalier ou est-ce le chevalier qui donne vie à son équipement ?
Même si au fil du temps les métaux ont évolué, même si les formes se sont modifiées, le symbole n'a jamais changé : préserver son combattant, combattre l'ennemi, appartenir à un clan ou une communauté mais surtout afficher haut et fort son identité !
Inventez-vous ou ré-inventez-vous si besoin, mais n'oubliez pas qui vous êtes.

Restons en contact

Nous éditons une lettre d'information mensuelle. Celle-ci regroupe des informations sur les nouveautés, les approvisionnements... mais également des informations sur l'histoire et l'archéologie. Informative et culturelle avant d'être commerciale, la lettre d'information #Terressens s'adresse à tous les passionnés des thèmes que nous abordons avec notre sélection d'objets de collection. Vous pouvez vous désabonner à tout instant en cliquant sur ce lien.
Merci pour votre inscription.

A bientôt.

Forum

FACEBOOK COMMENTS WILL BE SHOWN ONLY WHEN YOUR SITE IS ONLINE

#Terressens | Histoire & Patrimoine 2.0
Create awesome websites!
Adresse

Studio #Terressens
7, avenue du Mas rouge
34670 Baillargues - France

Contacts

E-mail : studio@terressens.com
Téléphone : 04 67 54 26 71